Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for octobre 2007

Nouveau départ…

Par Bolivar Torres, adaptation Jean-Jacques Fontaine

Au Brésil, la réinsertion sociale des prisonniers est un processus très difficile. Par manque d’opportunité, la plupart de ceux qui retrouvent la liberté retournent au crime très rapidement. Leur donner une nouvelle chance, c’est l’objectif que s’est fixé le Centre d’ Intégration sociale et culturelle (CISC) en mettant sur pied « l’Incubateur d’Entreprises pour les prisonniers libérés » (IEE).

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Jean-Jacques Fontaine

Au Brésil, le Quilombo se confond avec l’histoire des esclaves noirs importés d’Afrique. Le Quilombo, était en effet un territoire libre, établi au fond de forêts inaccessibles, où se réfugiaient les esclaves en fuite. Ils y ont survécu pendant des décenies, dans la clandestinité en développant des rapports communautaires particuliers. Avec la fin de l’esclavage en 1888, les Quilombos ont disparu, mais la ségrégation à l’égard des noirs est toujours vivace.

(suite…)

Read Full Post »

Par Victor Monteiro de Castro, membre de l’Observatiore des favelas, adaptation Jean-Jacques Fontaine, publié le 20 juin 2007

Depuis 2 mai de 2007(nous sommes le 20 juin) la Police Militaire de Rio de Janeiro occupe Vila Cruzeiro, à Penha, une communauté de la Zone Nord de la ville. Officiellement, il s’agit pour les forces de l’ordre, de retrouver les assassins de deux policiers militaires abattus près de là, dans le quartier d’Oswaldo Cruz, le 1er mai dernier. Initialement, l’opération, limitée dans ses objectifs, a mobilisé 150 policiers. Mais depuis le 13 juin, la Force Nationale de Sécurité est venu renforcer la police militaire et a occupé un certain nombre d’autres favelas, dans le Complexe de l’Allemand, voisin de Vila Cruzeiro. Aux dires du Secretariat à la Sécurité de l’État, s’agit maintenant d’une opération « d’encerclement », qui a pour objectif de rechercher et appréhender des « trafiquants, drogues et des armes ».

(suite…)

Read Full Post »

Rodrigo Nogueira, adaptation Jean-Jacques Fontaine, Publié le 23 juillet 2007

Quelques jours après la grande opération de “nettoyage policier” du Complexe de l’Allemand, au mois d’avril 2007, et alors que le calme semble revenu, une équipe de Viva Favela s’est rendu dans le quartier pour recueillir le témoignage des habitants qui vivent au milieu de ces affrontements depuis des semaines. Malheureusement ee jour-là, le groupe de choc de la police militaire réalise une nouvelle incursion. Ce sera le prélude à une nouvelle période de conflit qui va se prolonger 2 mois encore. C’est donc des témoignages poignants sur la vie des gens et leurs espoirs qui ont été recueillis par l’équipe de Viva Favela, au beau milieu des tirs croisés.

(suite…)

Read Full Post »

Par Fabiana Oliveira, adaptation Jean-Jacques Fontaine


« Une échoppe, la maison de voisins, un trou dans un mur, tout est bon pour échapper aux balles ». Témoignage anonyme sur le quotidien vécu entre avril et juin 2007, par les habitants de la favela de Grota, un des bidonvilles du Complexe de l’Allemand, dans la Zone Nord de Rio de Janeiro. Policiers et trafiquants de drogue se sont livré une guerre de position, pendant plus de 8 semaines, pour le contrôle des quleques 15 bidonvilles qui composent l’une des pus grande favela de la ville. Les échanges de tirs quotidiens ont fait 43 morts et 81 blessés.

(suite…)

Read Full Post »

Landa Arauja, depuis la Rocinha, adaptation Jean-Jacques Fontaine, publié le 14/06/2005

Visiter les favelas est devenu un must dans l’offre touristique de Rio de Janeiro. Les voyagistes ont bien compris l’intérêt qu’ils avaient à surfer sur la vague médiatique qui martèle à longueur de journaux la violence et la pauvreté du Brésil. Mais ces tour-operators proposent pour la plupart des caricatures de safaris en véhicules 4×4 avec guide « déguisés » de treillis militaires. Depuis quelques temps cependant, certaines agences proposent des excursions plus respectueuses des habitants, qui recourent à des modes de déplacements moins voyants que la jeep d’Indiana Jones.

(suite…)

Read Full Post »

Un motard, une enseignante, un cantonnier et un vendeur ambulant, 4 innocents morts en un seul jour dans une favela du nord de Rio de Janeiro. 4 vies fauchées par le feu croisé des balles perdues. 4 victimes de plus de la guerre que se livrent quotidiennement policiers, milices d’auto-défense et trafiquants de tous bords. Face à cette montée inexorable de la brutalité, le pays est en état de choc. D’autant que les truands impliqués sont de plus en plus jeune. Ils sont même souvent mineurs. (suite…)

Read Full Post »

Older Posts »